Devenir membre
Accueil > Publications > Publication détails


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

13ème rapport national de l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement

Le 13ème rapport annuel de l’observatoire de services publics d’eau et d’assainissement de l’OFB porte sur l’année 2021. Il a été établi à partir des données renseignées par les collectivités dans la base Sispea (Système d'information des services publics d'eau et d'assainissement) au mois de Janvier 2023 par : 

  • 6 403 services d’eau potable (60 % des services du référentiel, 83 % de la population desservie)
  • 6 554 services d’assainissement collectif (53 % des services du référentiel, 82 % de la population desservie)
  • 1 246 services d’assainissement non collectif ont renseigné leurs données (50 % des services du référentiel, 79% de la population couverte)

Le prix de l'eau potable et de l'assainissement collectif est en légère hausse par rapport à l'année précédente : prix global moyen de l'eau TTC au 1er janvier 2022 (pour une consommation annuelle moyenne par foyer de 120 m³) de 4,34 €/m3 (contre 4,30 €/m3 au 1er janvier 2021), dont 2,13 €/m3 pour l'eau potable et 2,21 €/m3 pour l'assainissement collectif.
Cela représente une facture de 520,80 €/an, soit 43,40 €/mois pour l'abonné.
Un rendement du réseau de distribution d'eau potable en légère amélioration

Le rendement moyen du réseau de distribution d'eau potable, à l'échelle nationale, est de 81,5% en 2021, ce qui représente une légère amélioration par rapport aux années précédentes.

La proportion de services non conformes au regard du respect des dispositions du décret « fuites » pour le rendement du réseau de distribution d'eau potable est en légère diminution, avec 18% en 2021, contre 20% en 2020 et 2019.

Le taux de conformité des dispositifs d'assainissement non collectif continue sa progression avec 63,4 % en 2021, contre 61,5 % en 2020 et 58,8 % en 2019.
Une consommation d'eau toujours stable, mais des disparités géographiques fortes

La consommation domestique moyenne par habitant est évaluée à hauteur de 54,3m³ par an, cette valeur est relativement stable sur les 10 dernières années (54m³ par exemple en 2010).

Cette moyenne cache par ailleurs des disparités géographiques importantes. Le climat, l'impact potentiel des piscines privées peuvent expliquer pour partie les plus fortes consommations constatées dans le sud, comme le département des Alpes-Maritimes.

Les départements ultra-marins sont caractérisés par des niveaux de consommation supérieurs à la moyenne nationale.

En métropole, la dispersion est plus importante, avec une tendance de consommation domestique supérieure à la moyenne pour les départements les plus au sud, et les départements littoraux du sud-ouest et du sud-est.

Si on met en regard cette carte avec celle des prix, on constate que les niveaux de consommation plus élevés se situent, souvent, dans les zones où les prix sont plus bas que la moyenne.

Télécharger



Auteur : Sispea
Editeur : Sispea
Année : 2023
Rapport Sispea Édition 2023
181 pages

Publié le 04/07/2023




Nous suivre
Agenda
<< Avril 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Parutions
La biodiversité des forêts françaises
Recommandations du Groupe de travail sur les informations financières liées à la nature (TNFD)
Sols urbains, environnement et santé
Les mesures exceptionnelles de lutte contre la hausse des prix de l'énergie
Nominations
Délégué interministériel
SERVANT Jean-Michel
Sodexo
FASSI DAOUDI Mouna
OFIS
FOURNY Dorothée
UNICLIMA
BEURDELEY Camille