Devenir membre
Accueil > Publications > Publication détails


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Perspectives mondiales de la diversité biologique 5

Global Biodiversity Outlook 5

La cinquième édition du rapport des Nations Unies sur les perspectives mondiales de la biodiversité, publié par la Convention sur la diversité biologique (CDB), fournit un aperçu faisant autorité de l'état de la nature dans le monde.

Le rapport souligne l'importance de la biodiversité dans la lutte contre le changement climatique et la sécurité alimentaire à long terme, et conclut qu'il est essentiel d'agir pour protéger la biodiversité afin de prévenir de futures pandémies.

L'étude agit comme un signal d'alarme, et un encouragement à considérer les dangers impliqués dans la relation actuelle de l'humanité avec la nature : la perte continue de biodiversité, et la dégradation continue des écosystèmes, ont de profondes conséquences sur le bien-être et la survie de l'homme.

L'étude de cette année est considérée comme particulièrement importante, car elle sert de « bulletin final » pour les objectifs de biodiversité d'Aichi, une série de 20 objectifs fixés en 2010, au début de la décennie des Nations Unies sur la biodiversité, dont la plupart étaient censés être atteints à la fin de cette année.

Cependant, aucun des objectifs - qui concernent la sauvegarde des écosystèmes et la promotion de la durabilité - n'a été entièrement atteint, et seuls six sont considérés comme « partiellement atteints ».

Bien que l'absence de succès dans la réalisation des objectifs soit préoccupante, les auteurs des Perspectives s'efforcent de souligner que pratiquement tous les pays prennent actuellement des mesures pour protéger la biodiversité, sans lesquelles l'état de la biodiversité mondiale serait bien pire.

Parmi les points positifs, citons la baisse des taux de déforestation, l'éradication des espèces exotiques envahissantes dans un plus grand nombre d'îles et la sensibilisation à la biodiversité et à son importance en général.

Toutefois, ces progrès encourageants ne peuvent pas masquer le fait que le monde naturel souffre énormément et que la situation empire. Le financement en est un bon exemple : les fonds mobilisés pour des actions liées à la biodiversité ont été estimés entre 78 et 91 milliards de dollars par an, bien en dessous des centaines de milliards nécessaires.

Et ce chiffre est éclipsé par les sommes consacrées aux activités qui nuisent à la biodiversité, dont quelque 500 milliards de dollars pour les combustibles fossiles, et par d'autres subventions qui provoquent la dégradation de l'environnement.
Transitions vers une planète plus saine

Le rapport contient plusieurs recommandations, ou « transitions », qui dessinent un scénario pour un monde dans lequel « le statu quo » est mis en place et où la dévastation de l'environnement est inversée.

Selon ces propositions, les écosystèmes seraient restaurés et conservés, les systèmes alimentaires seraient repensés pour améliorer la productivité tout en minimisant leurs effets négatifs, et les océans seraient gérés de manière durable.

La conception des villes est également à l'honneur, avec des appels à la réduction de l'empreinte environnementale dans les zones urbaines et à la mise en place d'« infrastructures vertes », qui font de la place à la nature dans les paysages bâtis.

Le rapport amplifie le soutien des Nations Unies aux solutions basées sur la nature, saluées comme l'un des moyens les plus efficaces de lutter contre le changement climatique. Parallèlement à une élimination rapide de l'utilisation des combustibles fossiles, ces solutions peuvent apporter des avantages positifs pour la biodiversité et d'autres objectifs de durabilité.

En ce qui concerne les préoccupations sanitaires et la propagation des maladies des animaux aux humains, le rapport appelle à une transition vers une « santé unique », dans laquelle l'agriculture, l'environnement urbain et la faune sauvage sont gérés de manière à promouvoir des écosystèmes sains et des populations en bonne santé.



Auteur : Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique
Editeur : Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique
Année : 2020
248 pages
Lien : https://www.cbd.int/gbo5


Publié le 17/09/2020




Nous suivre
Agenda
<< Octobre 2020 >>
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Parutions
Les grandes affaires climatiques
L'impact écrasant des SUV sur le climat
Marchés et emplois concourant à la transition énergétique
Reconvertir les friches polluées
Nominations
ANAH
REPENTIN Thierry
FEDEREC
EXCOFFIER François
Syctom
CESARI Eric
ENGIE
MACGREGOR Catherine