Devenir membre
Accueil > Publications > Publication détails


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Donner un sens à l'intelligence artificielle

En septembre 2017, M. Cédric Villani, député, a été chargé de conduire une mission sur la mise en oeuvre d'une stratégie française et européenne en intelligence artificielle (IA). Le rapport aborde successivement différentes facettes de l'IA : politique économique, recherche, emploi, éthique, cohésion sociale. Cinq annexes insistent par ailleurs sur des domaines d'intérêt particulier : éducation, santé, agriculture, transport, défense et sécurité.

Le rapport de la mission a été rendu public le 28 mars 2018.


Quelle peut-être une politique de l'intelligence artificielle ?

L'intelligence artificielle est aujourd'hui dominée par cinq pays : les États-Unis, la Chine et, dans une moindre mesure, le Royaume-Uni, le Canada et Israël.

Selon le rapport, "la France dispose de tous les atouts pour exister pleinement sur la scène internationale", mais il est nécessaire de mettre en place une véritable stratégie de développement. Cet effort devrait être concentré sur quatre secteurs stratégiques :
- la santé ;
- l'environnement ;
- les transports ;
- la défense.

Dans ces secteurs, le développement de l'IA va passer par la mise en place de plateformes de mutualisation alliant le public et le privé. Grâce à ces plateformes, des données seront accessibles, et à partir de ces données, des nouvelles fonctionnalités seront élaborées.

Le développement de l'IA passe par une politique de la donnée : création de "communs" de la donnée (ressources dont l'usage et la gouvernance sont définies par une communauté), accélération du mouvement d'ouverture des données publiques (open data), définition de modalités d'accès aux données privées, protection du transfert de données hors de l'Union européenne, etc.

L'État doit être un "puissant moteur" des transformations. Pour cela, l'intelligence artificielle devrait être intégrée à la conduite des politiques publiques et un coordinateur interministériel devrait être installé.

Quelle politique pour la recherche ?

La mission déplore une certaine fuite des cerveaux français vers de grandes entreprises américaines. Pour retenir les chercheurs français en France et inciter des chercheurs étrangers à s'installer en France, le rapport insiste sur la nécessité de créer un environnement de travail attractif. Cela passe par de meilleurs salaires mais aussi par "l'allègement drastique" des démarches administratives. Les "Instituts interdisciplinaires d'intelligence artificielle (3IA) que le rapport appelle de ses voeux devront être conçus comme des "zones franches de l'IA".

Pour rivaliser avec les moyens des grands acteurs privés tels que Facebook ou Google, un supercalculateur conçu pour les applications d'intelligence artificielle devrait être mis en place à la disposition des instituts 3IA.

Quels enjeux sociaux et éthiques ?

Les développements de l'intelligence artificielle, de la robotisation et de l'automatisation laissent présager des transformations radicales du monde du travail. Cette transition doit être pensée et accompagnée.

Le développement de l'IA ne doit pas s'opérer sans tenir compte de sa soutenabilité. L'IA doit être "nativement écologique". Par exemple, les besoins en espace de stockage de données à l'horizon 2040 risquent d'être supérieurs aux capacités d'extraction du silicium. Les impacts de l'intelligence artificielle doivent être anticipés et il faut rechercher des voies pour une IA moins consommatrice d'énergie.

Enfin, sur le plan éthique, le rapport pointe notamment les problèmes posés par les "boîtes noires" (algorithmes dont on ne parvient pas à expliquer le fonctionnement interne). Plus largement, les considérations éthiques devraient accompagner tout développement d'algorithme d'IA. Il faut "obliger les développeurs à se poser les bonnes questions". La mission recommande ainsi la création d'un Comité d'éthique de l'IA.



Auteur : VILLANI Cédric
Année : 2018
Auteur(s) : VILLANI Cédric, SCHOENAUER Marc, BONNET Yann, BERTHET Charly, CORNUT Anne-Charlotte, LEVIN François, RONDEPIERRE Bertrand
Editeur : Premier ministre
Date de remise : Mars 2018
242 pages
Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/184000159.pdf


Publié le 29/03/2018




Nous suivre
Agenda
<< Octobre 2018 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
Quelle démarche Green IT pour les grandes entreprises françaises ?
L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2018
Global Warming of 1.5 °C
Hydrodiplomatie et nexus - Eau - Energie - Alimentation
Nominations
MTES
Emmanuelle Wargon
Veolia
LARUELLE Claude
FNE
HERMELIN Bénédicte
AFNOR Certification
DAHMANI Laurent