Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

COP21 : l'objectif des 2 °C reste accessible

Selon un récent rapport de l'ONU évaluant les plans d'action climat nationaux, les pays peuvent atteindre l'objectif annoncé de maintenir la hausse des températures mondiales en dessous de 2 degrés.

Un nouveau rapport de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) évalue l'impact collectif de plus de 140 plans d'action climat nationaux (INDC). A un mois de la COP 21, ce rapport indique que ces plans peuvent ralentir les émissions mondiales entrant dans l'atmosphère de façon considérable.

Une autre conclusion clé révèle que l'impact conjoint des contributions prévues déterminées au niveau national (INDC) mènera à une chute des émissions par personne au cours des 15 prochaines années.

Le document intitulé Synthesis report on the aggregate effect of the intended nationally determined contributions, c'est à dire Rapport de synthèse sur l'effet global des contributions prévues déterminées au niveau national, est disponible sur le site web de la CCNUCC. Le rapport, ainsi que d'autres documents connexes et informations supplémentaires (dont l'ensemble des INDC communiqués au 1er octobre) peuvent être trouvés sur la page du rapport de synthèse.

Le rapport publié par le secrétariat de la CCNUCC saisit l'impact global des plans climat nationaux de 146 pays en date du 1er octobre 2015. Ceci comprend 119 INDC distinctes de 147 Parties à la CCNUCC, dont l’Union européenne, une seule Partie représentant 28 pays.

Depuis, davantage d’INDC ont été soumises et d’autres encore à venir.

Les 146 plans comprennent tous les pays développés et les trois quarts des pays en développement sous l'égide de la CCNUCC, couvrant 86% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit presque quatre fois le niveau de la première période d'engagement du Protocole de Kyoto, le premier traité international de réduction des émissions qui requiert des diminutions d'émissions de la part des pays industrialisés.

L'un des résultats clés est que les INDC feront baisser la moyenne mondiale des émissions par personne jusqu'à 8% d’ici 2025 et jusqu'à 9% en 2030.

Le rapport du secrétariat n’évalue pas directement les implications de changement de température d'ici la fin du siècle dans le cadre des INDC parce que les informations sur les émissions après 2030 sont requises.

Cependant, d’autres analyses indépendantes, en se basant sur une gamme d’hypothèses, méthodologies et sources de données, ont essayé d’évaluer l’impact des INDC sur la température, ce qui a conduit à des fourchettes d’estimations supérieures et inférieures à 3 degrés Celsius.

Principalement, toutes indiquent des niveaux d’émissions plus ou moins similaires en 2025 et 2030, et toutes confirment que les INDC, si pleinement mises en œuvre, sont une avancée positive et importante par rapport aux scénarios précédents.


Publié le 04/11/2015




Nous suivre
Agenda
<< Avril 2018 >>
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Parutions
ABC d'Eau
Les filières REP
Coûts du service public de prévention et de gestion des déchets
Le stockage du carbone dans les sols
Nominations
MTES
BOURILLET Cédric
Michelin
CHALLON-KEMOUN Adeline
SGP
DALLARD Thierry
GIFAM
FADIN Alexandrine